mardi 25 août 2015

Fajitas au tofu avec tortilla ou en version salade

Salut les amis,

Comment se portez-vous en cette fin du mois d'août ?!  Wow !!!  Est-ce seulement moi, mais le temps file littéralement à la vitesse de l'éclair ?!   Hé hé...pour ma part, sûrement la vieillesse commence à se faire sentir et me donne l'impression que les semaines nous coulent entre les doigts.    Il y a presqu'urgence de vivre et de profiter de chaque instant au maximum alors...!!!

La fin août rime également avec la rentrée scolaire.  Et pour plusieurs, ça signifie donc le retour aux préparations de lunchs.  Hé hé...ça tombe bien, la recette que je vous propose aujourd'hui se transporte bien dans les boîtes à dîner.  Alors, bonne rentrée scolaire à ceux concernés.  

Et savez-vous quoi ?!  Enfin, dame nature nous gâte depuis les deux dernières semaines.  L'été est enfin ici.  Oui, oui...vers la fin août seulement, mais peu importe, il est toujours bienvenue et très bien accueilli, particulièrement cette année.  On se sent revivre lorsque le soleil est de la partie.  On en profite tandis qu'il passe et mon jardin est plus qu'heureux.  Les effets de la chaleur et des belles nuits se font ressentir sur la pousse de mes fruits et légumes.  Tout pour nous réjouir.  

Alors, place à la popote simple remplie de bons légumes.   Et comme on apprécie beaucoup la cuisine aux allures mexicaines, pourquoi pas de bons fajitas au tofu ?!  Sounds perfect !!!

La version salade des fajitas au tofu

Bien que plusieurs légumes au potager profitent de la belle température, je dois dire que ce n'est pas le cas pour mes poivrons cette année.  Ouais....!!!  J'ne sais pas ce qui est arrivé, mais tous mes poivrons ont tendance à pourrir.  Sniff...!!!  J'assume une maladie ou un désordre, car étrangement tous mes plants sont touchés.  Au début, tout semblait au top, mais ensuite, une genre de "pourriture" s'est mise de la partie.  J'suis vraiment déçue, car par le passé, j'ai toujours connu du succès avec mes poivrons.  Et on aime beaucoup les poivrons ici.

Mes parents, quant à eux, connaissent un énorme succès avec leur 4 plants de poivrons.  Incroyable comme ils sont prolifiques et les fruits sont énormes et ce, depuis une bonne période même.  Déjà, sans exagérer, ils ont tout près de 50 beaux poivrons.   Ma mère m'a gentillement offert de me gâter et d'en prendre autant que je voulais à mesure que j'en avais besoin.  Difficile de refuser une telle offre, hein ?!  Le petit inconvénient toutefois, leur culture n'est pas biologique comme ici, mais bon...!!!

En fait, regardez moi ces beaux poivrons.  Et je n'ai pas cueilli les plus gros en plus.

Les poivrons des plants de mes parents

Depuis plusieurs années déjà, je m'inspire du merveilleux blog de Joëlle de Cuisine LaBine pour confectionner de savoureux fajitas au tofu.  C'est toujours un énorme succès, alors pourquoi faire autrement, n'est-ce pas ?!  Et pour ceux qui l'ignore, Joëlle possède une belle panoplie de recettes variées super intéressantes et tous approuvées par sa famille et ses 4 enfants.    Peut-on espérer le retour de miss LaBine un de ces quatre...sait-on jamais ?!  Elle me manque cette bonne amie sur la blogosphère.  

Maintenant, place à notre version de fajitas au tofu légèrement adaptée à la version originale.  J'suis toutefois désolée pour les photos.  J'ai seulement la version salade de disponible.  J'ai complètement oublié de photographier les fajitas au tofu avec tortillas de mon homme.    Oupsss...!!!

Une salade de saison au saveur mexicaine super délicieuse !!!

*****
 Fajitas au tofu avec tortilla ou en version salade

Préparation:  30 minutes environ 
Cuisson:  15 minutes ou plus
Macération:  au moins 24 heures ou plus

Ingrédients 
  • 3/4 d'un paquet (450g) de tofu extra-ferme, préalablement bien égoutté pendant une bonne période et coupé en lanière de 1/2 pouce ou plus petit si désiré
  •  jus de 1 1/2 lime ou plus, selon la grosseur, fraichement pressé
  • 2 gousses d'ail finement hachées
  • 1 1/2 c. à table de cumin moulu
  • 1 1/2 c. à thé de paprika
  • 1/2 à 3/4 c. à thé de poivre de Cayenne, selon votre tolérance à la chaleur
  • 1/2 c. à thé de poudre d'oignon
  • 2 gros oignons, coupés en fine lanières
  • 2 poivrons verts,  coupés en fines lanières
  • 2 poivrons rouges, coupés en fines lanières
  • jus de lime
  • huile d'olive
  • tortillas sans-gluten ou de grains germés de marque Ezekiel, environ 6-7 grandes, selon la garniture ajoutée
  • salsa
  • "Fromage" végétalien, genre Daiya au Cheddar 
  • laitue
  • avocat

Préparation
Vraiment s'assurer que notre tofu soit super bien épongé pour lui permettre d'absorber au maximum la marinade.  Ensuite, on mélange ensemble les ingrédients de la marinade, soit le jus de lime, les gousses d'ail, le cumin, le paprika, le poivre de Cayenne et la poudre d'oignon en plus des lanières de tofu.  Et ce, pour un bon 24 heures au frigo ou le plus longtemps possible.  
Dans une grande poêle, on fait dorer les lanières de tofu bien marinées avec un peu d'huile d'olive sans les superposer.  On les retire ensuite de la poêle.
Dans la même poêle, on cuit les légumes à feu moyen-élevé avec un peu d'huile d'olive, pendant environ 5 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient cuits et un peu ramollis.  On déglace à l'occasion avec un peu de jus de lime pour parfumer les légumes.  
On ajoute ensuite le tofu cuit à la poêle remplie de légumes pour les réchauffer.  On ferme et enlève du feu.  
Au service, on apporte la poêle bien chaude au centre de la table, une assiette de tortillas chaudes, un bol de salsa, du faux-mage Daiya à saveur de cheddar, de la laitue et toute autre garniture désirée.  
Si on désire un fajitas traditionnel, on garnit une tortilla de laitue, légumes cuits aromatisés à la lime et des lanières de tofu, de la salsa et un peu de faux-mage.  On enroule et déguste.
Si on préfère la version salade, on omet la tortilla pour la remplacer par un lit de laitue et verdure de toute sorte.  On ajoute ensuite les légumes cuits avec les lanières de tofu, de la salsa, un peu de Daiya et des lanières d'avocat.

Bon appétit !!!

Commentaires:  Personnellement, je préfère la version salade avec de bon morceau d'avocat.  C'est complet et hyper satisfaisant.  Mon homme quant à lui préfère la version traditionnelle de fajitas avec des tortillas.  Ces fajitas au tofu se mangent également froid dans les lunchs, ce que mon homme adore d'ailleurs.
Assurez-vous de laisser mariner les lanières de tofu pour au moins 24 heures pour un maximum de saveur.  Et n'oubliez pas de déglacer vos légumes à la cuisson avec du jus de lime.  Vous ne le regretterez pas.  Mmmmm...délicieux de bons légumes grillés et bien parfumés

Source:  fortement inspirée de Cuisine LaBine !

Salade garnie de tofu mariné pour fajitas, de légumes grillés à la lime, de la salsa, du faumage Daiya et de l'avocat

Je suis curieuse de savoir maintenant si vous possédez une version chouchou de fajitas version végé ?  N'hésitez pas à partager si le coeur vous en dit.    Il y a toujours des intéressés et "preneurs", dont moi...hé hé !!!

Dans le livre de recette de Oh She Glows, Angela propose une version hyper intéressante avec des champignons portobellos.  Miammm...!!!  Avouez que déjà, ça sonne délicieux.  Je me promets d'essayer bientôt.

Sur ce, je vous souhaite une merveilleuse semaine de fin août.  Prenez bien soin et au plaisir de vous lire.  À bientôt les amis.  Bisous !!

mercredi 12 août 2015

Rémoulade de courge spaghetti

Salut la gang,

J'le sais, j'suis un peu en avance en terme de saison avec ma recette de courge spaghetti.   Certes, j'ai une nette préférence pour les aliments de saison, mais j'avoue que ma réalité est parfois tout autre.  En fait, mon amour inconditionnel pour une vaste gamme de fruits & légumes m'amène à consommer de temps à autres des trucs hors de saison.  Et à vrai dire, j'adore la variété et j'suis une gourmande de végétaux.   Mea Culpa !!!

Par contre, d'un point de vue positif, je peux me vanter pour une fois d'être "prévoyante" en partageant une recette qui servira bientôt.   Binnnn oui...mine de rien, le temps file tellement rapidement que dans le temps d'le dire on va se rendre compte que les courge d'hiver seront en saison.  

L'an passé, pour ceux et celles qui suivaient Destination santé, je ne sais pas si vous vous souvenez, mais je croulais sous ma récolte abondante de courge spaghetti.    Avec mes deux petits plants, j'ai cueilli 20 courges.  Hé hé...!!!  Je devais donc faire preuve d'imagination pour réussir à manger tout ça.  Et en plus,  je suis pratiquement seule à vraiment apprécier cette courge ici.  Autre qu'en soupe, mon homme en n'est pas tellement friand.  Il est très sélectif dans les plats de courge spaghetti qui lui plaisent.  Avec lui, c'est toujours une histoire de texture.  Comme il préfère souvent les trucs plus croquants, j'me suis dite qu'une rémoulade de courge spaghetti crue pourrait lui plaire.  

Et la rémoulade fût ainsi crée !!!

Rémoulade de courge spaghetti, version crue

Même si cette salade est à base d'un légume d'hiver, elle convient parfaitement à la saison estivale de par sa fraicheur.  Le persil plat frais, les bons petits câpres et le zeste de citron rehaussent parfaitement cette courge plutôt douce au goût.

Rémoulade de courge spaghetti, un accompagnement estival et automnal

*****
Rémoulade de courge spaghetti

Ingrédients
  • 1 courge spaghetti, coupée en deux et crue ou cuite "al dente"
  • 1 "sploush" d'huile d'olive de première pression, si cuisson de la courge
  • 1/4 tasse de Veganaise ou mayonnaise végétalienne faite maison
  • 1 c. à table de moutarde Dijon
  • 4 c. à table de persil plat, haché finement
  • 1 grosse c. à table ou plus, selon les goûts, de petits câpres, hachés et quelques-uns gardés entiers
  • le zeste de 1 petit citron biologique
  • 1/2 c. à thé de poudre d'ail
  • sel Himalaya et poivre du moulin, au goût

Préparation

Pour la version crue de la courge spaghetti, on l'a coupe en deux sur la longueur.  À l'aide d'une fourchette, gratter la chair de la courge jusqu'à la peau pour en faire des filaments de spaghetti.    
Advenant que votre courge soit trop coriace pour en faire des spaghettis à la fourchette, on peut simplement râper la chaire.  

Si on opte pour la version cuite de la courge spaghetti, on l'a coupe en deux sur la longueur.  À l'aide d'une cuillère, on retire les fibres et graines du coeur de la courge.  Déposer les moitiés de courge sur une plaque à pâtisserie, côté plat vers le haut.  Badigeonner l'intérieur de la courge avec de l'huile d'olive.  Saler et poivrer.  Cuire au four préchauffé à 350F seulement jusqu'à ce qu'on puisse défaire la courge en filaments de spaghetti.  Une cuisson "al dente".  Attention de ne pas trop la cuire, sinon on perd complètement le léger croquant recherché dans cette recette.  
Retirer la courge du four et la laisser refroidir.   Ensuite, à l'aide d'une fourchette, gratter délicatement la chair de la courge jusqu'à la peau pour la défaire en filaments.
Verser les filaments dans un grand bol.  Saler et poivrer et réfrigérer si votre courge n'est pas complètement refroidie ou jusqu'au moment de servir.

Avant le service, mélanger la Veganaise, la moutarde, le persil, les câpres, le zeste de citron et la poudre d'ail dans un bol à l'aide d'un fouet jusqu'à homogénéité.  Verser sur la courge bien froide.  Mélanger délicatement.  

Saler et poivrer au goût. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.  Au service, on peut parsemer la rémoulade d'un peu de persil plat frais, haché et des petits câpres entiers, si désirée.

Servir immédiatement.  Bon appétit !!!

Commentaires:   Ici, on préfère la version crue de la courge pour son croquant.  Toutefois, cette rémoulade est tout aussi bonne en version cuite.  Comme mentionné précédemment toutefois, attention de ne pas trop cuire votre courge pour éviter de vous retrouver avec des filaments sans texture.   On perd ainsi l'attrait de cette recette.  Les quantités sont quand même assez approximatives, alors n'hésitez pas à ajuster certains ingrédients selon vos préférences.  

*****
Rémoulade de courge spaghetti

Hé hé...!!!  J'n'en reviens pas que pour une fois, je suis en avance pour présenter une recette avec un légume de saison à venir...!!!  Cette rémoulade convient toutefois très bien au mets estivaux comme elle se mange froid.  Et elle s'avère rafraichissante avec son persil plat frais et ces bons petits câpres.

Je suis curieuse de savoir si vous mangez régulièrement la courge spaghetti ou tout autre courge d'hiver en fait, crue ?

Êtes-vous plus du type à manger que des aliments de saison ou optez pour la variété tout au long de l'année ?!

Ici, la courge d'hiver se mange tout aussi bien crue que cuite.  En été, j'aime bien en faire des "spaghettis" de courge pour les apprêter à différentes sauces ou encore de bonne soupe froide.  

Et concernant notre consommation des aliments en général, je favorise et profite grandement de la cuisine de saison.  Je ne m'empêche toutefois pas de manger certains ingrédients même s'ils sont hors saison ou non locaux.  Les bananes par exemple.  On aime trop la variété et une multitudes d'ingrédients pour se limiter constamment.  Ahhh...on est sûrement trop gourmand.  Et pour dire vrai, sans vouloir chercher de sempiternelles excuses, car on s'entend que tout est possible dans la vie si on persévère, mais avec notre climat presque "nordique", je crois qu'il serait difficile de faire autrement. 

Sur ce, je vous souhaite un beau restant de semaine et au plaisir de vous lire.  Bises et à bientôt les amis.

jeudi 23 juillet 2015

Potager des Eagle 2015 - première partie

Salut, salut, 

Hey oui, une belle tradition qui se poursuit depuis belle lurette chez les Eagle; notre potager. Une réelle passion en fait.
 

On adore cultiver nos propres légumes et fines herbes et constater leur évolution tout au long de la saison. D'une année à l'autre, c'est la surprise. En fait, ici, tout dépend de ce que nous réserve dame nature. Et ce printemps/été, je dois vous dire que les températures sont loin d'être favorables à la bonne pousse. Sérieux. J'ne me souviens pas avoir connu de telles conditions. C'est frais, voir même vraiment froid. Au point d'annoncer encore une gelée au sol le 16 juillet. Oui, oui...des risques de gel !!!   Non mais...j'voulais broyer ma vie quand j'ai entendu ça à la météo. Heureusement, on l'a échappé bel et évité la cata. Quand même...une gelée en juillet ?! Cré dame nature !! Elle ne cessera de nous surprendre, hein ?!

Ceci dit, si la tendance se maintient, les récoltes ne s'annoncent pas grasses. En bon français, on ne s'étouffera pas avec les légumes...hi hi !!!   Même si je tente de ne pas trop m'en faire et ne m'arrêter là-dessus, j'avoue que je suis un peu déçue. Ouais...!!! Après tout c'est ma passion estivale et automnale. J'y mets du coeur et du temps, mais il y a des choses qu'on ne contrôle malheureusement pas.

Et sûrement pas de tomates en conserve pour cette année...sniffff !!!!   Bon, mettons cette petite déprime de côté et concentrons-nous sur les bons légumes et belles fines herbes en devenir.


Comme par le passé, je planifie partager avec vous en quelques parties un aperçu de notre potager.

Aux intéressés, pour notre jardin 2012, c'est ICI et ICI. En 2013, c'est ICI, ICI et ICI. Et finalement en 2014, c'est ICI, ICI et ICI.

Maintenant, place à la cuvée 2015 du Potager des Eagle.   Ohhh... et bien entendu, comme toujours, fidèle à ma tradition d'assurer un décalage important entre la date des photos prises et leur publication dans un billet sur mon blogue.   Hé hé...!!!  Semblerait que je suis incorrigible à ce niveau.   À noter alors que la plupart de mes clichés datent du début juillet (la première semaine du mois en fait).


***** 
Origan:  Une vivace fort abondante et rustique dans notre potager. Elle se propage quand même assez facilement, alors je dois la désherber pour éviter qu'elle envahisse mes autres plants. Présentement, elle fait un peu trop d'ombre à certains plants de tomates et mon ail.    J'vais m'en couper une bonne section bientôt pour faire sécher au déshydrateur, histoire de faire des provisions pour cet hiver.



Rhubarbe:  Mes 3 plants plants de rhubarbe sont vraiment productifs.  On ne fournit pas d'en ramasser. 




Sauge pourpre:  J'aime bien les tons de couleur cette variété de sauge.  Elle est délicieuse en infusion.



Tomate 4th of July:  Comme vous pouvez le constater, nos plants de tomate ont la vie dure.  Ils ne sont pas tellement vigoureux et souffrent du froid.   Certes, cette photo date de la première semaine de juillet et depuis ils se sont un peu améliorés, mais pas au point d'avoir des tomates en devenir.

Plant de tomate 4th of July qui souffre des froids et ne grossit pas tellement


Capucine:  Même mes fleurs capucines ne semblent pas vouloir coopérerLeur feuillage est actuellement plus abondant, mais encore sans fleur.  J'les aime bien ces fleurs dans mon potager pour éloigner les indésirables, mais là...?!  Ce qui est toutefois cocasse cette année, c'est qu'elles poussent un peu partout, ici et là, sans avoir semé aucune graine.



Basilic thaïlandais:  Hummm...j'adore cette variété de basilic fort parfumée et délicieuse dans plusieurs plats.  J'ai un beau gros plant en pot dans ma serre en plus de plusieurs petits plants semés entre mes tomates.



Coriandre:  Un de mes plants de coriandre.  Comme les plants montent habituellement rapidement en fleur, j'en sème à différents endroits et intervalles pour avoir du feuillage plus longtemps.



Basilic sucré:  Une incontournable ici.  J'en ai toujours plusieurs plants ici et là, dans notre serre et directement dans la terre au potager. 



Menthe poivrée et verte:   En 2010, mon amie Annie m'avait offert, entre autre, un plant de menthe et depuis, il ne cesse de croître en abondance.  J'y ai aussi ajouté de la menthe verte depuis.  Il faut vraiment s'assurer de planter la menthe dans un endroit seul, car elle envahit littéralement TOUT.  Un heureux problème, car on s'en régale tout au long de la saison. 



Mélisse:  Encore un autre plant fort productif offert par mon amie Annie en 2010.   La mélisse est excellente en infusion. 



Livèche:  Cette vivace produit en quantité industrielle à chaque année.  C'est en fait une des premières verdures à se pointer le nez avec la ciboulette au printemps.  Durant la saison, je coupe mon plant de temps à autre, sinon, il serait gigantesque et beaucoup trop imposant.  Son parfum unique est assez puissant, mais bien agréable en salade et en soupe.  En été, j'aime aussi bien utiliser les tiges de ma livèche en guise de paille pour boire nos jus fraîchement pressés. Et encore là, c'est mon amie Annie qui m'avait gentiment offert ce plant lors de notre voyage à Montréal en 2010.  N'est-ce pas quelle est super chouette cette copine ?!



Ciboulette: On possède 2 énormes plants de cette vivace printanière.  Tout se mange, les fleurs comme les tiges.  




Thym citronné:  Mon herbe favorite; le thym.  J'adore !!!  Cette année, je l'ai semé à un endroit pour tenter de le conserver.  Techniquement parlant, le thym est rustique et devrait survivre comme il est une vivace, mais ici, ce n'est pas le cas.  J'me réessaie à nouveau.  À suivre...!!!



Estragon français:  Cette vivace devient de plus en plus belle et grandiose d'année en année.  C'est fou comme ce plant est productif.  Hummmm...j'adore l'odeur et le goût de l'estragon français qui me rappel sans aucun doute la réglisse noire.  Ahhhh...!!!



Oseille:  Une vivace au goût acidulé fort agréable à intégrer dans les salades et autres plats. Même s'il monte en fleur rapidement, ce plant est très productif et demande peu d'entretien.  Les petites bestioles s'en donnent à coeur joie avec cette verdure.   Grrr...!!!



 Radis Cherry Belle & mélange Gourmet:  J'ai cueilli mes premiers radis vers le début juillet.  Miammm !!!  J'adore un bon radis fraichement cueilli.  Le goût ne se compare en rien à ceux du marché.  On ressent un petit piquant agréable.  J'ai semé des rangées de radis à intervalle de 1 semaine pour en avoir constamment.   Mes autres semences ne produisent toutefois pas en temps voulu...?!  Et certains radis sont tellement piquants que le feu voulait me sortir par les oreilles et le nez.  Ouahhhh !!!

Cette année, j'me suis procurée des semences de radis, Mélange gourmet.  On y retrouve des radis noirs espagnol ronds, cherry belle, chinois roses, écarlates hâtifs, déjeuner français, écarlates longs, minowase, sparkler à bouts blancs, grelots blancs et glaçons blancs.  Bien que ce mélange à tout pour plaire aux passionnés comme je suis, j'avoue être un peu déçue.  Ils ne poussent pas bien et sont difficiles à identifier.  Je n'ai définitivement pas eu la chance de goûter à toutes ces variétés.  Et à part les blancs ronds, le reste était archi piquant.

Mon premier radis cueilli le 1 juillet.  Miummm...!!!
Une petite cueillette de radis Cherry Belle incluant un grelot blanc.


*****
Ce sera donc tout pour l'instant en ce qui concerne notre potager. J'suis consciente que je ne vous ai pas montré énormément de truc, mais c'est un début. En fait, je tarde un peu à transférer mes photos de ma caméra à l'ordi.   Hé hé...binnnn quoi ?!   La "flemmardise" m'habite comme vous voyez. Habituellement, on a plutôt tendance à être paresseux(euses) lorsqu'il fait chaud et beau à l'extérieur.   Et bien moi, si je me fie à dame nature, je n'aurai jamais la chance de paresser ici, alors j'inverse les coutumes...hi hi !!!

Et vous, est-ce que le jardinage fait partie de vos passions estivales ?!

Qu'est-ce qu'il y a de bon qui poussent dans vos potager respectifs ? 
Racontez, j'veux tout savoir.


Est-ce que dame nature coopère davantage avec vous et votre jardin dans vos coins de pays ?!
 

Sur ce, je vous souhaite une belle journée ou soirée, c'est selon. Et au plaisir de vous lire et échanger avec vous. Tourlou !