dimanche 9 novembre 2014

Pourquoi pas une beigne version santé pour le petit déjeuner ?!

Bonjour, bonjour...!!!

Hé oui...aussi inusité que ça puisse paraître, j'vous suggère une bonne p'tite beigne santé pour le petit déjeuner.  Et hautement nutritive et délicieuse en plus.  Hé hé...!!!   Avouez que ça fait envie ?! 

Beignes énergiques au chia de Oh She Glows Cookbook

Ces beignes regorgent d’antioxydants, d'acide gras essentiel Oméga-3, protéines et fibres alimentaires.   Contrairement à ses consœurs toutes dodues, frites et aérées, ces beignes sont plutôt denses & rassasiantes.  Grâce aux graines de chia, elles procurent même un petit "crunch" fort agréable en bouche.  Comment ne pas y succomber ?!

Cette idée géniale de petit déjeuner provient de nul autre que la talentueuse Angela Liddon.  On retrouve donc ces Beignes énergiques au chia (Out-the-Door Chia Power Doughnuts) dans son livre The Oh She Glows Cookbook

Ces petites merveilles contiennent entre autre une belle part de graines de chia en plus de farine d'avoine, de la cannelle, du sirop d'érable, de la vanille et du lait végétal.  Simple comme liste d'ingrédients, n'est-ce pas ?!

Out-the-Door Chia Power Doughnuts avec la crème fouettée à la noix de coco & citron du même livre

Histoire de rendre le tout encore plus décadent, l'auteur suggère même d'y ajouter un filet de crème fouettée à la noix de coco et citron (Coconut-Lemon Whipped Cream).   Elle n'a pas eu à me tordre les bras pour exécuter sur le champs cette suggestion.  Depuis le temps que je voulais essayer de faire ma propre crème fouettée à la noix de coco, le destin venait d'enligner mes "cliques pis mes claques" pour que ça se passe là...drette là !!!  Binnnn...pas tout à fait drette là sur le champs, car il faut tout de même un minimum de préparation.  De un, on doit s'assurer d'utiliser du lait de coco en conserve avec full gras...woust woust les versions légères ici, hein ?!  Et on dépose cette conserve au frigo pour un bon 24 heures avant d'exécuter la dite crème fouettée.  

Crème fouettée à la noix de coco & citron prête à déguster.  Hé hé...bin oui, cette photo date de l'été passé, alors qu'on croulait sous le soleil et la belle pelouse verte. 

Cette crème fouettée est d'une simplicité hallucinante et telleeeeement bonne.  Miummm !!!  On n'a besoin que d'une conserve de lait de coco, full gras, 1 gousse de vanille et un peu de sucre liquide au choix (sirop d'érable, sirop d'agave, sirop de yacon, etc.).  Et pour la version citronnée, bien entendu, une belle touche de jus de citron fraichement pressée.    Cette crème fouettée à l'avantage de pouvoir s'utiliser de multiples façons.  Entre autre, on peut l'ajouter comme garniture à bien des desserts (tartes, croustades, etc.) ou encore, à une belle coupe remplie de fruits frais.

Un généreux close-up sur ma crème fouettée à la noix de coco & citron de Oh She Glows Cookbook

On peut conserver cette crème au frigo dans un contenant hermétique pour une période d'environ 2 semaines.  À la sortie du frigo, encore froide, la crème garde une belle texture épaisse et riche.  Garder trop longtemps à la température pièce, elle commence à se liquéfier par contre.  

Bien entendu, cette crème de coco et citron est tout à fait optionnelle pour ces beignes.  En fait, pour le petit déjeuner, les beignes seules sont amplement satisfaisantes.  La crème est pour la décadence totale, seulement.  

Ces beignes santé furent un réel coup de coeur ici, particulièrement pour mon homme.  Il les dévore dans le temps de le dire.  Le petit croquant que procure les graines de chia est super agréable en bouche.  La crème fouettée amène une touche intéressante, mais n'est aucunement essentielle.  Les beignes, à elles seules, sont un régal, alors...?!  Et personnellement, je les préfère sans la crème et je vais plutôt les déguster en guise de dessert comme elles ont quand même un goût sucré.  

Ahhhh oui...pour la cuisson, à noter que je m'assure de bien les cuire.  Parfois, je prolonge même un peu la cuisson pour garantir une belle fermeté des dites beignes.  

Beignes énergiques au chia avec la crème fouettée à la noix de coco & citron de Oh She Glows

Ceci dit, vous trouverez la recette de ces petites beignes énergiques au chia (Out-the-Door Chia Power Doughnuts) ICI sur Google Book ou ICI pour ceux qui ne peuvent visualiser Google Book.  À noter cependant que la blogueuse du deuxième lien a ajouté 1 c. à thé de vanille à la recette originale.  

Et pour la crème fouettée à la noix de coco & citron (Coconut-Lemon Whipped Cream), c'est ICI sur Google Book.  Angela en parle également de façon détaillée sur son blogue ICI.  En anglais seulement par contre.  Pour la version citronnée, il va de soi qu'on y ajoute un peu de jus de citron fraîchement pressé.

Petits beignets énergiques au chia avec la crème fouettée pour la décadence

Et pour ceux et celles qui se demandent où trouver des moules à beigne pour le four, bonne nouvelle !!!   Ils sont dorénavant faciles à trouver.  Ricardo a maintenant ce moule dans sa collection d'articles de cuisine.  Et si vous n'avez pas envie d'acheter un autre bidule, vous pouvez tout simplement utiliser vos moules à muffins.  Alors, pas de raison de ne pas cuisiner ces petites beignes énergiques au chia mes amis !!!

Maintenant, la question du jour...!!!  Je suis curieuse de savoir si vous avez déjà cuisiné des petits beignets santé pour le petit déjeuner ?!  Racontez, racontez...!!!  Mme Eagle veut tout savoir...hé hé !!!

Et si jamais vous avez d'autres recettes de beigne allant au four à me suggérer, de type santé ou dessert, peu importe, je suis toute ouïe les amis.  J'adore mon moule, il est trop mignon !!!  J'ai trop hâte de concocter d'autres petites gâteries alléchantes dans ce bidule.

Sur ce, je vous souhaite une bien belle semaine à venir et au plaisir de vous lire.  À bientôt !!

vendredi 7 novembre 2014

Une petite collation "spirulinisée"...ça vous dit ?!

Salut vous autres, 

Êtes-vous enseveli sous la neige comme ici, dans notre coin de pays ?!   Décidément, l'hiver est bien installé au nord du Nouveau-Brunswick.   Après notre grosse tempête de dimanche dernier de 35 cm, on attend encore un autre 30 cm et plus aujourd'hui.  Hé hé...!!!

Par ces périodes hivernales trop hâtives, on doit bien s'énergiser tout au long de la journée pour passer au travers.  Entre mes repas, j'aime bien prendre une petite collation.  Habituellement, j'me contente d'un fruit ou quelques crudités ou un jus fraichement pressé ou encore une poignée de noix, c'est selon mes envies. 

La semaine dernière, j'avais envie de faire différent un peu, sans alourdir mes collations pour autant.  J'ouvre le frigo et que vois-je ?!  Ananas...et sur la tablette du haut, mon pot de spirulineHummmm...pourquoi pas combiner les deux ?!  Il me semble que le goût "vert" et d'algue de la spiruline apaiserait le côté sucré et acidulé de l'ananas.  Hé hé...pas bête l'idée d'la p'tite bonne femme.   La spiruline dans les smoothies, c'est délicieux, donc...on essai ?!   C'est archi vague dans mon coco, mais il me semble avoir déjà vu, ou peut-être imaginé avoir vu...fort possible ça, un truc dans le genre un moment donné sur le web...?! 

Collation étonnamment délicieuse d'ananas et de la spiruline

J'avoue avoir été agréablement surprise de ce mariage des saveurs.   Une merveilleuse façon d'intégrer la spiruline, ce super-aliment, différemment dans mes menus.  Habituellement, la spiruline ne trouvait refuge que dans mes smoothies ou jus fraîchement pressés.  Pour tout dire, j'ai tellement aimé, que j'ai récidivé avec le reste de mon ananas.  Miummm !!!

Connaissez-vous la spiruline ?!  En fait, la spiruline est une algue blue-vert qui existe depuis plus de 3 milliards d'années.  Il faut savoir que ce super-aliment regorge de nutriments qui favorisent et supportent la santé du système cardio-vasculaire, du cerveau et des yeux en plus d'accroître l'énergie et le système immunitaire .  Sa teneur en nutriments peut cependant varier selon son lieux d'origine en plus des procédés de culture, de séchage et de broyage utilisés.  

La spiruline a l'avantage d'être faible en calorie tout en assurant un taux entre 55% à 70 % de protéines d’excellentes qualités, et ce dans une aussi petite quantité que 5 g.  Elle fournit en plus une source exceptionnelle de caroténoïdes variées, dont principalement la bêta-carotène.  Et comme si ce n'était pas déjà suffisant, elle constitue une excellente source de fer, une quantité appréciable d'acide gamma-linolénique (oméga-6), de chlorophylle et de petites quantités de plusieurs minéraux.  Finalement, la spiruline est riche en phycocyanine, un pigment bleu auquel on attribue une activité antioxydante importante.

Hé hé...avec une telle fiche, vous comprendrez maintenant pourquoi on considère la spiruline comme un super-aliment, n'est-ce pas ?!

Mon pot de spiruline en poudre

Ceci étant dit, dites-moi maintenant, est-ce que la consommation de spiruline fait partie de vos habitudes alimentaires ?

Dans l'affirmative, de quelle façon consommez-vous ce super-aliment ?

Ici, c'est surtout en smoothie et jus frais.  Parfois dans mes yogourts végétaux et depuis la semaine dernière, saupoudré sur des ananas frais.  En fait, j'ai bien l'intention d'expérimenter avec d'autres fruits pour voir.  La mangue, sûrement.  Et qui sait, peut-être d'autres idées inusités m'inspireront ?!

Sur ce, je vous souhaite une bien belle fin de semaine...sans neige !!!  Ici, au pays des esquimaux, plein de pelletage en perspective.  Hé hé !!!

mardi 4 novembre 2014

Le potager des Eagle 2014 - troisième partie

Salut la gang,

Le temps me file entre les doigts et je suis affreusement en retard avec mes publications de billets sur mon blogue.  J'avais promis de présenter la troisième et dernière partie du potager des Eagle 2014, alors j'suis mieux d'enligner mes clics pis mes clacs sur le champs.  Sinon, à la vitesse que je publie et l'hiver qui s'est installé trop tôt cette année, on risque de se retrouver au printemps prochain et oupppssss...un billet vraiment pas rap...hé hé !!! 

Le 2 novembre, on a eu une belle tempête de neige avec des rafales et plus de 35 cm au sol

Un petit rappel à ceux intéressés qu'on peut lire la première partie de cette mini-chronique,  ICI et la deuxième, ICI.

Sans plus tarder, faisons place à la suite du potager...!!

*****
Tomates cerises Sweetie, des tomates Beefsteak, des Scotia, des Golden Green, des Roma, des Bonny Best et des 4th of July:  Chaque année, je fais des essais avec différentes variétés de tomates.  Bien entendu, je rencontre des réussites et également des déceptions.  Cette fois, j'me suis donc limitée aux variétés qui m'ont particulièrement plues au cours des années, à l'exception d'une nouvelle variété, la 4th of July.  C'est la dame de la pépinière qui m'a convaincue d'essayer compte tenu son prix glorieux remporté l'an dernier comme la tomate de l'année.  Et en plus, c'est une variété hâtive, donc parfaite pour notre climat.  

Depuis que j'ai découvert les Sweeties via Babette de Vegan à Montréal, impossible de s'en passer.  Du vrai bonbon.  Chaque fois que j'allais au potager, je ne pouvais m'empêcher de gober celles qui étaient mûres.  Miamm !!!  La Roma et la Bonny Best sont des variétés italiennes parfaites pour la mise en conserve.  Elles ont bien produits cette année.  La Golden Green est jaune et agréable crue en salade.  Les Scotia, un classique ici depuis plusieurs années, sont tout simplement délicieuses, juteuses et sucrées.  La Beefsteak, un classique intéressant en sandwich.  La 4th of July, finalement, s'est avérée une variété fort intéressante.  Elle n'a pas nécessairement mûrie beaucoup avant les autres, mais j'aime sa texture, un peu ferme, bien en chair et très savoureuse au goût.

Tomate 4th of July sur plant pas encore mûres
Tomates 4th of July
Tomates Golden Green en train de mûrir, le plant en avant
Tomates Bonny Best au début de leur formation.  Elles ressemblent à de petites lanternes
Tomates Beefsteak pas mûres
Tomates Scotia pas encore mûres
Tomates Roma pas encore nûres
Une délicieuse tomate cerrise Sweetie
1 panier de tomates italiennes
Des tomates italiennes qui vont se faire empoter sous peu


Courges Spaghetti:  C'est la première année que je sème des courges spaghetti.  Sur mes 4 plants, j'en ai seulement gardé deux...une chance...et donner mes 2 autres à mes parents pour un essai.  Mes parents n'ont jamais mangé de courge spaghetti...d'ailleurs, ni encore à ce jour, même s'ils en ont récolté 3 belles.  Eux, ils avaient leurs plants dans un gros contenant en serre, donc le plant à moins profité.  Ici, je les avais au potager et wow !!!  Laissez-moi vous dire que ça court ces petites verdures là.  Pour cesser leur envahissement, "chop chop" les bouts des tiges.  En même temps, ça permet aux courges entamées de profiter et grossir.   Finalement, j'ai abouti avec 20 belles courges spaghetti bien dodues.  Une chance que j'ai coupé les tiges car je me serais retrouvée ensevelie de courges...hi hi !!!  J'avoue que j'étais perplexe de la couleur de mes courges.  J'étais habituée aux courges du commerce de couleur jaune crème, mais les miennes...hummm !!!  Certaines étaient plus pâles, d'autres vertes et d'autres vertes et orangés.  Hé hé...!!!  J'avais peur qu'elles n'étaient pas mûres ou bonnes pour la consommation, mais non, à date, elles sont toutes dé-li-ci-eu -ses !!!  L'an prochain, je vais certainement répéter l'expérience, mais me documenter un peu plus sur sa culture.  Alors, si certains d’entre vous ont des trucs, lâchez-vous lousse.

Un plant de courge spaghetti qui commence à courir
Une de mes courges avec la peau verte..?!
Quelques-unes de mes courges spaghetti


Céleri-rave:  J'aime énormément ce légume on ne peut plus laid...hi hi !!!  À défaut d'être esthétique, il est délicieux.  Les bulbes au final ne sont pas tellement gros, mais très savoureux.

Un de mes céleris-rave


Racine de persil:  Un autre premier essai.  Le feuillage est abondant et ressemble à du persil italien.  Pour la racine, et bien, comme vous voyez, elles sont toutes petites.  J'n'ai pas encore goûté cette nouveauté, alors si vous avez des suggestions, elles sont bienvenue.  De même que des conseils pour sa culture.

Le feuillage de ma racine de persil
Les mini-racines récoltées sur un plant


Carottes nantaises:  Encore une fois cette année, une super cueillette très dodues.  Je suis constamment étonnée de constater le bon goût sucré de ces carottes, même les énormes.  Cette saison, on a récolté des carottes s'approchant d'une livre et demie.  Hé hé...!!!  On fait presque un sac de 2 livres de carotte biologique qu'on retrouve au marché avec une seule carotte.  Hi hi !!!  C'est ça qu'on appelle d'la carotte mes amis. 

Une mini-cueillette de carottes
Une de nos carottes monstres, déformée, hélas...!!


Céleri Utah:  Encore une très belle récolte avec mes traditionnels céleris.  Désolé pour la piètre photo et j'ai négligé de les immobiliser pour une photo après la récolte. 

 



Fenouil:  Une autre première cette année.  J'n'avais pas grand espoir compte tenu que de un, j'avais partie mes semis sur le tard et de deux, les taux de réussite ne semblent pas tellement élevés si je me fie aux commentaires reçus.  J'avais 5 plants, mais j'en ai donné un à mes parents pour essayer.  Eux, un vrai fiasco.  Il y a seulement un long fouet qui a poussé...hi hi !!!  Ici, j'en ai semé 3 au potager et un en serre pour voir la différence.  Celui en serre semblait donner un bulbe raisonnable, mais finalement, il n'y avait pas grand chose.  Au potager, il y en a un qui avait seulement des tiges très coriaces, sans bulbe.  Un avec un bulbe à l'apparence pas pire, mais qui s'est avéré pas "vargeux".  À vrai dire, j'en ai seulement récolté un de potable, mais quand même pas énormément garni.  J'adore le fenouil, alors j'en voulais définitivement plus...hi hi !!!  L'an prochain, je veux vraiment faire plus de recherche pour réussir la chose.  Alors, si certains d'entre vous avez des conseils pour obtenir une belle réussite avec le fenouil, je suis plus que tout ouïe.

Mon fenouil en pot dans ma serre
Le fenouil avec des branches toutes coriaces, sans bulbe
Mon seul fenouil récolté de potable


Fleurs tagètes ou Oeillet d'Inde (MaryGold):  Je sème toujours ces fleurs pour égayer le jardin et éloigner les indésirables bestioles. 

 



Cerises de terre:  Mon plant a vraiment bien produit cette année, comme à ses habitudes.  J'suis la seule ici à me régaler de ces petits fruits en cage, alors un seul plant est suffisant, d'autant plus que ça rampe c't'affaire là...hé hé !!!

Plant de cerise de terre
Un peu de ma récolte de cerise de terre


Bleuets:  C'est seulement la deuxième année qu'on a nos plants, alors ils commencent à produire un peu plus.  En réalité, on devrait avoir une belle récolte à partir de la troisième année de culture.   Le matin, souvent, mes plants étaient bien garnis, mais étrangement, en soirée...niet, presque plus rien.  On pensait que c'était les oiseaux qui venaient nous picorer nos joyaux.  Hé hé...ce ne fût pas long qu'on a découvert notre fameux "pit pit" en question.  Pistache...!!!  Trop drôle, miss gobait nos bleuet à même le plant.  Ha ha !!!  On a trop rit quand on l'a vu faire ça.  Vous pouvez voir un petit extrait filmé de notre "pit pit Pistache" qui mange ses bleuets une soirée où on les ramasse...hi hi !!!

Une belle collation en perspective

  video



Betteraves Golden et Chiogga:  Cette année, je voulais absolument essayer deux différentes variétés de betteraves.  J'aime la traditionnelle betterave rouge, mais je n'avais jamais eu la chance de goûter ni trouver des betteraves dorées et Chiogga.  On dit ne pas être mieux servie que par soi-même, n'est-ce pas ?!   J'suis complètement tombée sous le charme de ces deux variétés de betteraves.  Trop, trop bonnes...les deux !!!  Les dorées sont hyper douces et le goût terreux de la rouge est très, très subtil.   Et les Chiogga, une variété italienne, sont belles comme tout.  Une fois coupée, il y a des anneaux rouges et blancs en alternance.  Magnifique !!  À la cuisson cependant, on perd ce "look" unique et la chaire devient plutôt blanche cassée qui tire sur le rose.  Elle est toutefois très délicieuse, autant crue que cuite.  Deux délices à reproduire l'an prochain.  J'suis bien désolée par contre de ne pas avoir de photo des dites beautés, tranchées.  J'me sentais trop paresseuse pour la photographie...hi hi !!!

Le beau feuillage de mes betteraves Chiogga et dorées
Les betteraves dorées qui se pointent le nez


Échalotes grises ou françaises:  Comme à tous les ans, une autre bien belle récolte. 

Une partie de notre récolte en période de séchage


En gros, je crois avoir été en mesure de vous donner un aperçu de ce qui poussait dans le potager des Eagle en 2014.  J'en ai sûrement oublié, comme la plupart de temps, mais...!!!   

Ahhhh...justement, j'y pense, mes topinambours récoltés.  Dans ma première partie, vous avez vu le feuillage qui commençait à se développer, mais dernièrement on en a fait la récolte.  J'aime bien ces tubercules qui regorgent de bons nutriments.   J'en récolte toujours beaucoup, alors j'en sèche une bonne partie au déshydrateur pour ensuite les réduire en poudre.  J'en saupoudre donc un peu ici et là pour bénéficier de ces bienfaits à l'année longue.

******
J'espère que ces longues chroniques vous ont plues et maintenant, on se dit à l'an prochain pour une autre saison potagère chez les Eagle.  Soyez au rendez-vous !!!

Sur ce, je vous souhaite une belle semaine et au plaisir de vous lire.  Et n'hésitez surtout pas à donner vos conseils ou trucs pour n'importe quelle culture présenté.  On n'en sait jamais trop en jardinage et c'est un délice d'en apprendre davantage.

À bientôt !!!