vendredi 31 mai 2013

Chili végétalien des Eagle

Décidément, notre chère amie Dame nature fait des siennes ces dernières semaines.  Hélas, avec cette pluie qui ne cesse de nous tomber dessus et les températures plus froides que la normale, la question du jour se pose, aurait-elle une dent contre nous ?  Non mais,...!!!  On se croit retourner en arrière, alors on s'entend que le doute à tout à fait sa place ici.  N'est-ce pas  les amis ?!

Qu'à cela ne tienne, nous n'avons certes pas dit notre dernier mot.  Effectivement, inutile de développer ou d'alimenter une paranoïa à son égard puisqu'à moins que j'en ai manqué des "bouts", ce qui serait tout à fait plausible remarqué bien, il faut dire que nous n'exerçons pas grand contrôle sur cette chère dame capricieuse.  Pourquoi pas alors profiter de ce temps maussade pour nous concocter de bons petits plats réconforts, tandis qu'il est encore temps ?! 

Et qui dit réconfort par excellence, dit un bon chili végétalien.  Un classique mexicain fort apprécié de bien des familles.  Toujours de circonstances en plus.  

Ceci dit, c'est donc avec un grand plaisir que je vous partage ma version de chili végétalien des Eagle

Chili végétalien servi avec un pain de grains entiers crouté

Chili végétalien des Eagle

Ingrédients
  • huile d'olive extra-vierge
  • 1 oignon haché
  • 1 poivron rouge, haché
  • 1 poivron vert, haché
  • 1 carotte râpée
  • 1 tête d'ail en entier, rôtie au four au préalable
  • 2 c. à table de graines de cumin, rôties à sec au préalable
  • 2 c. à table de poudre de chili
  • 1/4 c. à thé de flocons de piments rouges forts
  • 1/2 c. à table de paprika
  • 1/2 c. à table de coriandre moulue
  • sel & poivre, au goût
  • 540 ml d'haricots mélangés en conserve ou l'équivalent maison, rincés et égouttés
  • 1 conserve ou l'équivalent maison d'haricots rouges, rincée et égouttée
  • 1 conserve ou l'équivalent maison d'haricots noirs, rincée & égouttée
  • 1 1/2 à 2 tasses de maïs, surgelés
  •  2 1/2 tasses de bouillon de légumes
  • 1 conserve de tomates (796 ml) en dés ou broyées ou l'équivalent maison
  • 2 c. à thé d'origan séché
  • 1 c. à table de cacao en poudre
  • 28g à 30g de chocolat noir végétalien
  • 1/2 piment chipotle dans la sauce adobo
  • Jus de lime, fraîchement pressé
  • Jus de citron, fraîchement pressé 

Préparation
Dans un grand chaudron, faire revenir les oignons dans l'huile d'olive à feu moyen pendant quelques minutes tout en brassant.  Ajouter ensuite les poivrons et les carottes râpées.   Poursuivre ainsi pour quelques minutes.
Ajouter la poudre de chili, l'ail rôtie, les graines de cumin rôties, les flocons de piments rouges, le sel et le poivre.  Couvrir et cuire à feu doux pendant environ 10 minutes tout en brassant occasionnellement.  S'assurer que les épices ne brûlent pas.  On peut d'ailleurs ajouter un peu de liquide, si nécessaire.
Ajouter tous les autres ingrédients,  sauf le chocolat, le cacao et le jus de lime et de citron.  Bien mélanger.  Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant environ 20 minutes.  
Enlever du feu et ajouter le cacao, le chocolat noir et les jus de citron et de lime.  Brasser pour bien incorporer et s'assurer que le chocolat soit fondu.
Ajuster l'assaisonnement, soit le sel, le cumin et la poudre de chili, si nécessaire.

Servir avec du bon morceau de pain ou sur un riz ou sur un lit de salades, etc.  Chacun choisi sa garniture en fonction des goûts; avocat, coriandre fraîche, croustilles de maïs, faux-mage, etc.

Commentaires:   Selon la texture et consistance désirées du chili, vous pouvez réduire ou ajuster la quantité de bouillon de légumes.  Pour un chili plus épais, il est possible de réduire en purée une partie des haricots et l'ajouter au tout.  Pour ce qui est de la quantité de poudre de cacao et le chocolat noir, allez-y selon vos préférences.  Libre à vous d'en ajouter si vous ressentez le besoin.  Par le passé, j'en mettais davantage et c'était bien également.  En ce qui a trait aux variétés d'haricots, encore là, laissez-vous guider par vos préférences et contenu de vos réserves.  Assurez-vous par contre d'avoir au moins 3-4 variétés d'haricots.  C'est d'ailleurs un des charmes de ce chili, les différentes textures à chacune des bouchées.

****

Mon homme aime son chili servi de façon traditionnelle, soit accompagné d'un bon pain de grains entiers, croûté ou encore de maïs.  Ainsi, il s'assure de tout licher jusqu'à la dernière goutte.

Quant à moi par contre, je le préfère servi différemment.  Sur un beau lit de mesclun, je dépose une portion de chili, saupoudre quelques filaments de fauxmage Daiya de Cheddar ou de Pepperjack avec quelques tranches d'avocat en accompagnement.  Du pur délice !!  Et réconfortant à souhait en plus !!!

Chili végétalien servi sur un lit de mesclun avec un peu de Daiya au cheddar et des tranches d'avocats

Malgré le printemps qui mène à sa fin, êtes-vous encore d'humeur à la bouffe réconfort dans le genre ?

J'dois dire qu'avec cette grisaille et fraîcheur, les mets encore tout chauds sortis du four et les bonnes soupes ou même les ragoûts, ne se font pas prier pour être engloutis.  Cependant, c'est bien beau tout ça, mais vivement les belles salades toutes colorées, les fruits frais tout juteux et légumes bien croquants dégustés  à l'extérieur dans la cour arrière.  Ahhhhhh...!!!!

Soyons patient encore un peu, ça s'en vient, ça s'en vient !!!  Bon binnnn, en attendant, un dernier petit rappel pour mon concours qui prend fin ce samedi, 1 juin.  Dépêchez-vous tandis qu'il est encore temps.  Parole d'une Eagle, ce livre de cuisine vaut le coup.   Bonne chance encore une fois à tous.  Sur ce, au plaisir de vous lire et à bientôt !!!

mardi 28 mai 2013

Betteraves à la sauge, naturellement sucrées au four

Les fameuses betteraves, hein ?!  Ce légume-racine encore mal aimé de plusieurs.  Quoique boudée depuis fort longtemps, la betterave reprend fièrement le chemin de nos assiettes et du répertoire de plusieurs restos.  Et ce, pour le plus grand bonheur de nos papilles gustatives et surtout, de notre santé ! 

Ce légume coloré est naturellement sucré au goût.  Néanmoins, un astuce fort intéressant pour intensifier cette douceur particulièrement recherchée consiste à faire rôtir la betterave au four.   Essayer et vous serez rapidement convaincu !!  Une simple petite différence quant au mode de cuisson peut parfois suffire à nous réconcilier avec ce légume oublié.  C'est d'ailleurs ce qui s'est produit avec mon homme.  Une belle et durable réconciliation suite à un p'tit coup de rôtissage.   Ahhhhh...presque romantique, n'est-ce pas ?!

Au-delà de son goût agréable, la betterave a de nombreuses vertus.    En effet, elle compte parmi les légumes ayant le plus grand pouvoir antioydant en plus d'être une excellente source de vitamine A et K.  La betterave est très versatile en cuisine.  On l'a consomme autant crue que cuite.  Ses feuilles gagnent également à être utilisées considérant leurs propriétés fort intéressantes.   La betterave se décline même en plusieurs couleurs:  rouge, la plus connue, mais également la jaune et la blanche.

Betteraves à la sauge, naturellement sucrées au four sur un lit de roquette

Histoire d'inclure ce légume embellissant tous les plats, pourquoi pas vous présenter une dernière petite trouvaille qui a su plaire ici.   Les betteraves à la sauge, naturellement sucrées au four (Oven-Sweetened Beets with Sage), recette provenant du livre Let Them Eat Vegan de Dreena Burton.  C'est d'ailleurs le bouquin à remporter lors de mon concours.  Faites vite ceux et celles qui n'ont pas encore participé.  Le concours se termine d'ici quelques jours !!!

Encore un autre plat fort réussi provenant de Dreena.  Décidément, elle connaît ses bases, la jeune dame.  Les betteraves coupées en cubes sont préalablement rôties au four avec de l'huile d'olive, du vinaigre balsamique, du sirop d'érable et de la sauge fraîche.  La saveur boisée de la sauge se marie à la perfection avec le sucré des betteraves rôties ainsi que le sirop d'érable.  Au service, on ajoute tout simplement des pistaches hachées.  Certes, ces dernières ne sont pas essentielles à la réussite de la recette, mais elles ajoutent un petit côté craquant et contraste de couleur fort intéressant.  Ici, j'ai opté de servir ce plat d'accompagnement sur un petit lit de roquette, question d'enrichir les saveurs déjà franches.  Miamm !!!

On s'est vraiment bien régalé avec ce plat d'accompagnement.  Le côté sucré des ingrédients de base est bien balancé avec l’arôme rustique et franche de la sauge.  La roquette au parfum quelque peu poivré avec le craquant des pistaches complémentent le tout merveilleusement.   L'auteur indique que la sauge peut très bien s'interchanger par le romarin frais.  Allez-y donc comme bon vous semble !! 

Maintenant, avis aux intéressés, rendez-vous ICI pour la recette intégrale de betteraves à la sauge, naturellement sucrées au four (Oven-Sweetened Beets with Sage).

Betteraves à la sauge, naturellement sucrées au four (Oven-Sweetened Beets with Sage) & roquette

En ce qui vous concerne maintenant, la betterave fait-elle partie intégrante de vos menus à la maison ?

Quelles sont vos recettes ou vos méthodes de préparation ou agencements coups de coeur pour apprêter ce magnifique légume-racine rempli de vertu ?  Sentez-vous libre d'élaborer sur le sujet.  Je veux tout savoir !!!  Curieuse va !!

Sur ce, je vous souhaite une belle fin de soirée et/ou journée, c'est selon et au plaisir de vous lire.  À bientôt les amis !!

vendredi 24 mai 2013

De retour à mes chaudrons avec une belle ratatouille

À la une de tous les grands journaux du Nouveau-Brunswick :    "LA CHEF EAGLE REPREND DU SERVICE !!"

Et maintenant, la question que tous se posent, saura t'elle tenir le coup cette fois ?  Avec ses hauts et ses bas des derniers mois, il nous est permis de douter.  Alors, seul le temps nous le dira.
Vielle photo mettant en vedette des cadeaux reçus

Hé hé...un retour en grand, hein ?!  Quelles sont vos prédictions  maintenant?  Est-ce que je tiendrai la barre ?  Pour les nouveaux lecteurs/lectrices ou ceux et celles qui ont manqués les derniers mois,  sachez que la flemme de popote s'était malheureusement emparée de moi.    Pour plus de détails, vous pouvez lire ICI, ICI, ICI, ICI, ICI, ICI et ICI.

Et en plus, même une preuve à l'appuie pour souligner mon retour.  La chef Eagle, arborée de son chapeau de cuisinière, l'écrase patate à la main et le bon vieux tablier.  Elle est prête !!!

 Hé...tant qu'à recommencer à cuisiner, aussi bien faire l'évènement en grand, n'est-ce pas ?!  Les journaux, les photos et tout.   Bon, vous êtes permis de se moquer de moi avec cette photo ridicule...hi hi!!!  Comme l'expression le dit si bien, "si on ne vaut pas une risette, on ne vaut pas grand chose" !!   Cette photo date de quelques années, mais elle était trop de circonstance pour passer à côté. 

Comme tout bon athlète de sport qui se remet d'une blessure, on y va doucement, par les petits, pour le retour au jeu.  Vous savez, c'est de même pour moi.  J'me remets à la popote tranquillement, mais sûrement, hein ?!  Et pourquoi pas entamer le tout avec un classique de la cuisine française, la ratatouilleQuoi de mieux pour se ravigoter ?  Un plat rempli de légumes fort colorés.

Certes, il y a 1001 variantes de ce plat méditerranéen, mais à la base il est composé d'aubergines, de courgettes, de tomates et d'oignons rouges coupés en petits morceaux et revenus dans l'huile d'olive avec de l'ail et divers aromates.  Ma version est fort simple, mais franchement délicieuse.  Ce qui est chouette, c'est qu'il n'y a rien de couler dans le béton avec ce genre de plat.  Les quantités ne sont pas précises.  On y va selon nos goûs et disponibilité du frigo ou de nos réserves.  Et, c'est toujours bon !!

Les légumes de ma ratatouille qui sortent du four

****
 Ratatouille
Ingrédients
  •  1 aubergine de taille moyenne, coupée en cubes
  • 1 courgette coupée en cubes
  • 1 gros oignon rouge coupé en gros morceau ou lanière
  • 1 poivron rouge et/ou vert coupé en cubes
  • 3 gousses d'ail émincées
  • quelques champignons coupés en deux ou 4, selon la grosseur
  • 2 tomates coupées en cubes ou quartier
  • huile d'olive, au goût
  • filet de vinaigre balsamique
  • sel de mer au goût
  • poivre fraîchement moulu au goût
  • grosse pincée de thym séché ou frais
  • belle pincée de basilic séché ou frais
  • belle pincée de marjolaine séchée ou fraîche

Préparation
Préchauffer le four à 400°F.  
Tailler en cubes les aubergines, les courgettes, l'oignon rouge et le poivron.  Dans un plat rectangulaire de type Pyrex, mélanger tous ces légumes avec de l'huile d'olive et du sel & poivre.  Enfournez pour environ 20-25 minutes.   On peut brasser le tout à la mi-cuisson et ajouter de l'huile d'olive au besoin, car on ne peut pas que les légumes collent au plat.
Ajouter l'ail émincée, les tomates en cubes, les champignons tranchés, un filet de balsamique  et les herbes désirées.  
Enfournez à nouveau pour 20-25 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient cuits selon la tendreté et texture désirées.
Au besoin,  ajuster l'assaisonnement.  
Servir et déguster !!

Commentaires:   On peut servir la ratatouille en accompagnement ou encore, en plat principal.  Il suffit d'ajouter une protéine végétale de son choix, soit des légumineuses, du tofu mariné & grillé, du tempeh, etc pour un repas complet.  Elle s'ajoute bien sur un lit de verdure, à une pizza ou autres trucs du genre.   Très versatile et on y va selon vos préférences.   À noter que cette ratatouille n'a pas une consistance très "sauceuse à la tomate" comme certaines versions.  Par contre, la cuisson des légumes toutes ensemble avec l'huile d'olive crée un genre de base "sauceuse"  des jus de cuisson pour y tremper un bon morceau de pain bien croûté.  Délicieux !!

Ma ratatouille servie sur un lit de mesclun par une belle journée ensoleillée

Ce petit plat bien ensoleillé égaye bien un repas.   Je vous en signe un papier !!  De quoi pour alimenter mon envie des beaux légumes tout frais et de saison de nos potagers à venir.  Vivement le retour à l'été et à la popote !!

Pour votre part maintenant, êtes-vous de grands adeptes de la ratatouille ou de plats dans le genre ?!  

Avez-vous des ingrédients secrets ou méthodes différentes pour agrémenter votre ratatouille "coup de coeur" ?  J'suis curieuse, j'veux tout savoir !!!

Avant de vous laisser, j'aimerais juste vous rappeler mon petit concours pour remporter un livre de recettes qui se termine le 1 juin.  Rendez-vous ICI pour plus de détails.

Bonne journée ou soirée, c'est selon et au plaisir d'échanger à nouveau avec vous tous.

mardi 21 mai 2013

Test de produit: Les végé cretons de Porat

Salut vous autres,

Avant d'enchaîner, je tiens à faire une petite parenthèse.  Vraiment, un gros MERCI à tous pour les mots fort agréables & sympa laissés sous mon dernier billet pour mon premier anniversaire dans la blogosphère.  Ce genre de message me touche réellement.  

Ahhhh oui, et n'oubliez pas qu'il est encore temps pour participer au concours ceux et celles qui le désirent.  Le concours est ouvert à tous.  Bonne chance !!

Bon, maintenant, un autre test de produit.  Ouais,...je sais, j'suis plutôt négligente au niveau des recettes ces derniers temps, n'est-ce pas ?!  Soyez patient et indulgent encore un touti peu, je reviendrai bientôt au rendez-vous.  Et, j'espère...en force !!!


Depuis quelques années déjà, j'entends souvent parler des produits Les aliments Porat.  La mission de cette entreprise est d'offrir des produits faciles & rapides à préparer pouvant constituer d'excellentes alternatives à la viande & à la restauration rapide.  Néanmoins, comme je ne consomme pratiquement jamais ce genre de produits transformés, j'n'avais encore jamais essayé ni même éprouvé d'intérêt.  Et ce, jusqu'à tout récemment.

Comme quoi il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'idée, hein ?!  J'me suis d'ailleurs récemment laissée tenter.  Plus précisément, les critiques de Simon de Nouveau Vegan ainsi que les commentaires de ces lecteurs/lectrices m'ont convaincu d'essayer ces produits, ou du moins, le végé creton.

Verdict maintenant ?!

Heuuuu...désolée d'être "casseuse de party", mais j'avoue avoir été un peu déçue.  Ouais...!!!  Mes attentes étaient sûrement trop élevées compte tenu les nombreux commentaires positifs.  Cette tartinade, se voulant un végé creton, est bien et un bon dépanneur, mais sans plus.   Selon mes humbles papilles, on s'entend, hein ?!

Au goût, j'aurai souhaité retrouver les saveurs traditionnelles des bons vieux cretons, soit la cannelle, la muscade et le clou de girofle, mais non.  En fait, c'est le tahini qui ressortait clairement.  Ne vous trompez pas, ce beurre de sésame est un ingrédient que j'apprécie énormément, particulièrement dans les hummus ou tartinade de type méditerranéenne.  Cependant, ici, comme saveur principale d'un végé creton, heuuuuu...pas vraiment.  J'irai même jusqu'à dire que ces cretons étaient plutôt fades.  Relevé avec un peu de moutarde Dijon, par contre, c'est délicieux.

Pour la texture, c'est simple, j'avais l'impression de manger des pépites de TVP (protéines végétales texturées).  On aurait dit la même consistance en bouche, sauf en plus haché finement.

Dans le but de me faire une meilleure idée du produit, je l'ai servi de trois façons.  Les deux premières m'ont laissé sur ma faim, tandis que la dernière était délicieuse.

Sandwich fait de pain de sésame Ezekiel, creton végé, tomate, avocat & mesclun servi avec du concombre

Comme premier essai, je l'ai utilisé en guise de généreuse tartinade dans un sandwich composé de pains rôtis au sésame Ezekiel, de tomate tranchée, de l'avocat, de la mesclun et des concombres en accompagnement.  Ici, malgré la bonne quantité de tartinade ajoutée, on ne l'a percevait presque pas ou du moins, elle n'apportait aucune explosion de saveur en bouche.  Mes tranches de tomate prenaient le dessus.

Rôti de pain au sésame Ezekiel tartiné de creton avec mesclun, tomate raisin, concombre et cube de Daiya

Ensuite, j'me suis dite que je pourrai davantage apprécier la saveur de ces cretons en les tartinant tout simplement sur une rôtie, sans ajouter autre chose pour éviter de camoufler le goût.  J'ai accompagné le tout de concombre anglais, de la mesclun, des tomates raisins et quelques cubes de Daiya à saveur de Jack.  C'était bien, mais encore insipide.

Pita tartiné de creton, moutarde Dijon avec mesclun, tomate raisin, olives noires accompagné de soupe aux légumes

Finalement, ce fut encore en guise de tartinade, mais dans un pain pita cette fois.  D'un côté, j'ai badigeonné le tout du creton végé et de l'autre, de moutarde de Dijon.  J'ai ensuite farci la pochette de mesclun, tomates raisins et des olives noires.  Comme accompagnement, une belle soupe aux légumes que je vous présenterai sûrement un moment donné.  Je dois dire que j'ai vraiment apprécié ce repas.  Relevé avec de la moutarde Dijon et des olives noires, ce végé creton est parfait ainsi.

Ceci étant dit, je suis bien heureuse d'avoir enfin essayé ce produit, depuis le temps que j'en entendais parler.  Cependant, vous aurez rapidement déduit que je ne deviendrai pas une cliente fidèle de ces produits.  J'n'ai pas vraiment l'intention d'en acheter, à moins d'être mal prise.  À mon avis, mes cretons aux lentilles et ceux au sarrasin sont beaucoup meilleurs.  Hi hi!!!  J'me gêne pas pour me lancer des fleurs, hein ?!  Après tout, il faut prêcher pour sa paroisse, non ?!  Certes, mon opinion vaut ce qu'elle vaut et comme l'expression le dit si bien, "les goûts, ça ne se discutent pas"...sauf que...je préfère les miens.

Et quand à vous maintenant, vous en pensez quoi de ces produits ?  Je suis consciente qu'il soit possible que plusieurs faites partie du clan des "fans finis" de cette gamme de denrées, mais au risque de déplaire, je ne vous joindrai pas cette fois.  J'vais faire preuve de générosité et vous les laisser toute pour vous.  Hi hi !!!  Gentille la bonne femme, n'est-ce pas ?!

Sur ce, je vous souhaite une bonne journée et/ou soirée et au plaisir de vous jaser à nouveau.

samedi 18 mai 2013

Destination santé fête 1 an...déjà !!! Tout en vous remerciant...!!!

Source ICI
HAPPY BIRTHDAY TO MEEEE, HAPPY BIRTHDAY TO MEEEE, HAPPY BIRTHDAY, HAPPY BIIIIRTHDAY,...HAPPY BIIIIRTHDAY TO MEEEEEEEEEEEEEE !!!

HEPIPIP HOURRA !!!

Ouèpppp...Destination santé fête déjà son premier anniversaire.  WOW !!!  Comme le temps fil...!!!

Ohhh...désolé pour la chanson d'anniversaire anglaise.  Je suis pourtant fière de ma langue, sauf qu'ici, on dirait que la p'tite "tune" anglaise se chante mieux.  Binnn oui, car il faut chanter en même temps qu'on lit, n'est-ce pas ?!  Ne m'en voulez donc pas trop. 

Alors, tous en coeur une autre fois...HAPPY BIRTHDAY TO ME....heuuuu...TO DESTINATION SANTÉ, HAPPY BIRTHDAY...etc.  !!!

**** 
Vous n'avez pas idée à quel point mettre mon propre blogue sur la toile fut un processus de décision archi looooooong et difficile.  Dans mon quotidien, j'suis littéralement "l’ermite" du coin.  Et "ermite" dans presque tous les sens du mot.  Sans m'éterniser sur les détails et mon histoire, sachez que je viens de loin, alors...!   

Certes, pour plusieurs, mettre un blogue sur pieds ou simplement s'exprimer sur la toile ne représente qu'une simple activité fort agréable de leur quotidien ou à la limite un petit défi amusant et relaxant.  Et bien pour moi, nenon là...!!!  Cette étape dans ma vie représente beaucoup plus en fait.  Ouvrir une partie de ma vie, de mon petit moi et de mon quotidien au monde entier...WOW !!!  C'est quelque chose.  Grandiose...!!!  En fait, j'irai même jusqu'à dire que mon blogue s'avère à la fois thérapeutique.  Ouais...aussi fort que ça.  

Ohhhh...mais attendez un peu.  N'allez pas imaginer que bloguer ne soit QUE thérapeutique dans ma vie.  Certainement pas.  Entretenir un blogue engendre énormément d'aspect positifs et intéressants.  Entre autre, personnellement, j'éprouve un réel plaisir et engouement à échanger et partager avec vous tous au sujet de la nourriture, la santé, l'alimentation, les différences culturelles, les activités sportives ou tout autre sujet pertinents ou moins du train train quotidien.  Au fil de nos échanges, je chemine, je grandis, j'apprends, je me conscientise sur diverses réalités, je suis touchée, émue, etc.  Bref, que de belles expériences et leçons de vie pratiquement au quotidien.  J'me considère une femme choyée de vous avoir sur mon chemin.  Vraiment.  Et en prime, pour enrichir mon petit bonheur, je rencontre des personnes merveilleuses avec qui j'ai parfois l'impression de développer une relation d'amitié.  Ouais, ouais...!!!

Passer sous silence un anniversaire sans fleur ?!  Impossible...!!!

Pour souligner mon anniversaire sur la blogosphère, il aurait été chouette de vous présenter un genre de palmarès de mes meilleurs recettes cuisinées au cours de l'année ou encore vous partager quelques statistiques concernant mes publications et tout.  Finalement, ce ne sera pas le cas.   Je m'explique.

Tout d'abord, le palmarès de mes meilleurs recettes.  Binnn....à vrai dire, je doute que ce soit révélateur, comme je n'ai pas publié énormément.  De plus, il faut dire que mes billets ne présentent pas seulement mes recettes favorites ou encore, bien de nos plats "chouchous" ne se retrouvent pas encore sur le blogue.  Par simple manque de temps, oublie ou manque d'envie de prendre des photos, etc.  Honte à moi, n'est-ce pas ?!  

Pour être franche, depuis la sortie de mon blogue, j'entrevoyais publier plus souvent ou du moins plus d'articles variés.  C'n'est pas les idées et les bonnes intentions qui manquent, car j'en ai tout plein en tête.  Oui, oui...ça bouillonne là-dedans.  Le coupable, sans vouloir entrer dans les sempiternelles justifications, c'est souvent le manque de temps.  Ouais, je sais, l'excuse classique ou passe-partout, hein ?!  Pas très original.  J'en conviens, mais il reste que ça se révèle pas mal comme la réalité de plusieurs.  En fait, je devrai peut-être plutôt dire que "je ne prends pas" le temps nécessaire.  La vie, c'est un choix, hein ?!  On choisi tous où et sur quoi on va passer une grande part de notre temps.  On a souvent 1001 autres trucs dans notre quotidien et réalité respective à prendre en considération par contre.  Alors, on fait ce que l'on peut avec ce que l'on a, n'est-ce pas ?!   

Sachez toutefois que ce n'est pas l'envie et le désir qui manque pour publier davantage. Pour tout dire, je suis en constante admiration devant les blogueurs et blogueuses qui réussissent à publier au quotidien ou régulièrement.  J'suis tout à fait consciente de tout le temps, l'énergie, la recherche, etc. qu'une simple publication engendre, alors...un gros BRAVO et chapeau !!!  Sincèrement, vous avez toute mon admiration.  Ahhh oui, et tant qu'à y être, avez-vous des trucs à me refiler pour être et devenir aussi assidue que vous, mes modèles ?!

Au fil du temps par contre, j'ai bien l'intention de vous présenter un genre de palmarès des meilleurs recettes ou quelque chose dans le genre.  C'est le type d'article que j'apprécie particulièrement sur les autres blogues, alors j'en déduis que ça risque aussi de vous plaire.

Et, pour ce qui concerne les statistiques reliées à mon blogue, la raison est simple.  J'suis complètement NULLE en informatique.  Sérieux.  À vrai dire, j'me compte déjà hyper chanceuse et bonne de réussir à entretenir la base d'un blogue, alors ne m'en demandé pas trop !!  Ha ha!!!  Pour l'instant, on oublie donc ces judicieux détails.

Bon là, j'ai abordé des trucs que je ne ferai pas.  Ok, c'est correct, mais...pourquoi pas causer ce que je prépare pour vous remercier et souligner cet évènement.  N'est-ce pas plus plaisant de regarder les aspects positifs d'une situation ?!

Ceci étant dit, je désire poursuivre dans pareille veine de pensée, de l'essence même d'une des raisons d'être des blogues de cuisine; "le partage"Wouaahhhh...petite parenthèse; elle sonne étrange ma phrase et pas à peu près,  non...?!  Bon, revenons au texte maintenant.  

On s'entend tous pour dire que la majorité des blogueurs/blogueuses valorise la notion du partage, hein ?!  Et, "partage" peut avoir plusieurs significations et interprétations.  De mon côté, aujourd'hui, je partage avec vous la possibilité de gagner et découvrir l'un de mes livres de recettes que j'apprécie et utilise grandement ces derniers temps.  Le dernier livre de recettes de Dreena Burton, soit Let Them Eat Vegan.  

Let Them Eat Vegan offre plus de 200 recettes végétaliennes satisfaisant toute la famille.  Dreena propose même des alternatives pour modifier certaines de ses recettes dans le but de convenir aux certaines allergies ou intolérances de la population.  Elle favorise les aliments bruts, à leur état le plus naturel possible.  Un aspect qui me plait fortement.   Son livre comporte un chapitre sur le garde-manger de base et les ustensiles de cuisine nécessaires suivi par les déjeuners, les salades, les sauces et trempettes, les soupes, les plats principaux, les burgers, les pâtes alimentaires, les biscuits, les gâteaux/tartes/poudings et finalement, un chapitre sur la crème glacée.  On peut également y admirer environ 25 recettes prises en photo, ce qui est nouveau pour les livres de Dreena.

Mon choix s'est arrêté sur ce livre dans l'intention de le faire tirer parmi l'un d'entre vous dans l'espoir de vous témoigner une partie de mon appréciation et reconnaissance à votre égard.  J'espère sincèrement que ce petit concours vous plaira.  Je le fais avec mon coeur.


Alors maintenant, comment on procède pour courir la chance de gagner ce livre de recettes ? C'est simple.  Inscrivez-vous au concours! 

Vous avez jusqu'au 1 juin 2013 pour participer J'annoncerai la personne gagnante le 4 juin 2013. 

Pour participer, vous n’avez qu’à laisser un commentaire sous cet article m'indiquant votre livre de recettes favori ou le prochain que vous souhaiter acheter.   Si le coeur vous en dit, j'aimerais également savoir ce que vous "aimeriez" retrouver sur Destination santé dans les prochains temps.  Certes, je ne peux garantir que vos désirs seront des ordres ou encore possibles, mais du moins, ça me permettra de m'enligner davantage et prendre le pouls de mon "auditoire" ciblé.

De plus, vous aurez droit à une participation supplémentaire si vous mentionnez ce concours sur votre blogue ou votre compte Facebook ou Twitter ou tout autre plateforme de réseau social du genre. Le cas échéant, laissez un autre commentaire pour me dire que vous avez parlé du concours. 

Et, si votre commentaire n’est pas lié à une adresse de courriel (par exemple un compte Blogger ou WordPress), veuillez indiquer vos coordonnées dans les commentaires afin que je puisse vous joindre, ou encore revenez sur Destination santé le 4 juin pour savoir si vous avez gagné.

Pour éviter de "congestionner" les commentaires, je préfère vous prévenir que je ne répondrai pas nécessairement à chacune de vos participations.  À moins de question bien sûr.

Alors, maintenant, il ne me reste qu'à vous souhaiter à chacun d'entre vous un beau BONNE CHANCE !!!  

Et sur ce, je vous dis encore sincèrement MERCI d'être au rendez-vous et au plaisir d'échanger avec vous dans le futur !!!

vendredi 17 mai 2013

Un nouveau livre de recettes en banque et de magnifiques "pit pit" fort colorés !!!

Hé...on va bien la gang ?!

J'passe un peu rapidement aujourd'hui, sans raison particulière, ni rien d'extravagant à raconter.    J’avais tout simplement le goût de vous partager mon dernier achat en terme de livre de cuisine.  Le nouvel ouvrage de Terry Hope Romero, la co-auteur du célèbre livre Veganomicon.   


En fait, j'ai ce bouquin en ma possession depuis quelques semaines déjà, plus précisément depuis notre retour de voyage.  Et, honte à moi, j'n'ai pas encore cuisiné aucune recette.  Ouais...!!!  Et croyez-moi, ce n'est pas que les recettes ne soient appétissantes ou d'aucun intérêt.  Ohhh que non...au contraire !  Ma flemme de la popote ne m'a malheureusement pas encore quittée, alors...!!   Cependant, j'avoue que Terry Hope Romero semble s'être vraiment surpassée avec ce livre de recettes qui nous fait voyager à travers les continents.   Certes, j'ne suis pas en mesure de faire une critique du livre comme je n'ai essayé aucune recette, mais du moins, selon les titres, les ingrédients et l'ensemble, ça promet.  Et à noter que cet œuvre contient 300 belles recettes végétaliennes. 

Histoire de vous mettre en appétit, voici quelques-uns des titres de recette provenant de livre;

Persian 7-Spice Blend, Fast Lane Cabbage Kimchi, Preserved Lemons, Greek Village Salad with Cashew Faux Feta, Cultured Cashew Spread with French Herbs, Scrambled Tofu Breakfast Bahn Mi, Zen Spinach Wonton Soup, Like an Egyptian Lentil Soup, Sauerkraut Mushroom Soup, Tofu & Potato Adobo Stew, Eggplant Shakshua with Green Tahini Sauce, Potato Pierogi with Celeriac, Yogourt Naan Griddle Bread, Tom Yum Noodle Soup, Roasted Gnocchi with Roasted Tomato Caper Sauce, Okra Masala, Artichoke Skillet Paella with Chorizo Tempeh Crumbles, Italian Cashewcotta Cheesecake & Ethiopian Chocolate Torte.

Et ce n'est qu'un bref aperçu, alors imaginez la suite...!!

N'ayez crainte, je vais vous revenir éventuellement avec des verdicts, des essais, des photos et possiblement une critique plus exhaustive.

Avant de vous laisser à vos affaires, pourquoi pas vous présenter deux petits "pit pit" qui ont enjolivés un de mes après-midi lors de notre voyage dans le sud.  Ils étaient gentils comme tout.  Et doux, malgré leur imposantes pattes.  C'est tout de même étonnant de  voir à quel point ils étaient délicats au moment de s’agripper sur mes épaules, mes bras, ma tête et mes pieds.  Ils se tenaient assez fermement, mais avec tellement de douceur.  Ahhhh...les beautés du règne animal.  Quoi de mieux pour amener un sourire !!!


Sur ce, je vous souhaite une belle journée et vous dit à la prochaine.  Ahhhhh oui,...et simplement pour vous dire que cette fois, "la prochaine" sera plus rapide qu'à l'habitude.  D'ici la fin de ce weekend, vous me reverrez la binette.  Rendez-vous bientôt alors...!!!

jeudi 9 mai 2013

Ma version de crème Budwig végétalienne

Ces temps-ci, comme vous voyez, j'suis dans le "pas compliqué" ou plutôt, j'opère selon la loi "du moindre effort" en cuisine.  Loin de là mon intention de vous casser les oreilles avec mes lamentations à n'en plus finir, sauf que...!!  Sauf que l'entrain à m'affairer en cuisine ne revient pas rapidement.  Ouais...!!!  Je vous pris donc de faire preuve d'indulgence et patience à mon égard avant d'être en mesure de profiter de mes talents de cuisinière...Ha ha!!!  Je rigole, bien sûr.  La vantardise est loin d'être ma tasse de thé.

N'ayez crainte toutefois.  Un moment donné, le feu de la passion reprendra de plus bel.

Entre temps, pourquoi pas dépoussiérer les antiquités de mon album photo sur le web ?!  Binnn oui,...j'ai une tonne de photo de bouffe qui poireaute encore avant de connaître leur sort.  La poubelle de mon ordinateur ou mon blogue ?!   Ahhhh mais, quel dilemme !!!

À date sur mon blogue, j'ai publié quelques-uns de mes déjeuners favoris.  Entre autre, les cretons aux lentilles, ou encore les cretons au sarrasin, le smoothie à l'avocat et petits fruits des champs et le tofu brouillé à la mexicaine.  J'vous dirais qu'en plus de ceux énumérés ci-haut, il y en a un autre qui mérite sûrement sa place parmis nos favoris ici.  La crème Budwig, version végétalienne.

Ma version favorite de crème Budwig végétalienne

Ahhhh...cette célèbre crème Budwig du Docteure Kousmine, hein ?!   Plusieurs d'entre vous la connaissent sûrement déjà.  La crème Budwig ou encore "crème de cent ans", est un mélange originalement composé de fruits, céréales fraîchement moulues, oléagineux, huile de lin première pression à froid et produits laitiersJohanna Budwig, chercheuse & biologiste allemande, spécialisée dans les traitements anticancéreux en est la créatrice.  Reprise et rendue célèbre par la Docteure Kousmine, ce petit-déjeuner se veut une façon équilibrée et naturelle pour commencer la journée.  Ici, les céréales ne sont pas cuites, mais moulues ou germées, et néanmoins extrêmement digestes et goûteuses.  

Oui, oui,...vous avez effectivement bien lu, la version originale contient des produits laitiers (fromage blanc ou yogourt nature laitier).  Vous êtes végétaliens ?!  Ohhhh..., mais inutile de s'en priver pour autant.  Comme bien d'autres recettes, cette crème se végétalise très facilement.   Végétalise, certes, mais en prime, s'adapte également très bien au goût de chacun.   Formidable, n'est-ce pas ?!

Sans plus tarder,  voyez un peu de quoi à l'air ma version favorite et adaptée.  

Avant, j'préfère vous prévenir que les quantités sont vraiment approximatives.  J'utilise un contenant, format individuel, de mon Magic Bullet pour concocter chaque portion.  Ainsi, je prépare des portions individuelles adaptées au goût de chacune des bouches à notre tablée. 

****
Ma version de crème Budwig végétalienne

Ingrédients
  • 1/3 tasse, plus ou moins, de yogourt nature végétal à base de soya ou amande ou noix de coco
  • une goutte d'huile de lin de première pression à froid (optionnelle) 
  • un peu de lait végétal au choix, pour diluer, si nécessaire (optionnelle)
  • jus d'1/2 citron fraîchement pressé
  • 1 banane bien mûre, en morceau
  • 1 c. à table de sarrasin grillé (kasha), fraîchement moulu
  • environ 15 pistaches écalées, grossièrement hachées ou entières
  • 1 poignée de verdure au choix (épinard, persil, etc.)
  • 1 poire bien mûre, coupée en petit cubes

Préparation
Mélanger vigoureusement le yogourt avec l'huile, si utilisée.  Sinon, selon l'épaisseur et consistance du yogourt utilisé, on peut diluer le tout avec une petite quantité de lait végétal.  Si nécessaire seulement.  Ou encore, simplement du yogourt nature végétal.
Ajouter la banane en morceau et le jus de citron.  Si désirée, c'est ici qu'on ajoute une poignée de verdure de son choix.
Passer le tout au mélangeur jusqu'à l'obtention d'une texture lisse et quelque peu épaisse.
Moudre le sarrasin ou autre céréale au choix, dans un moulin à café, jusqu'à l'obtention d'une mouture fine.
Faire de même avec  les pistaches ou autres noix/graines de son choix.  On peut également opter de les laisser entières ou grossièrement hachées.
Ajouter les céréales et les noix moulues au mélange de banane.  Bien brasser pour incorporer le tout avec une cuillère.
Finalement, ajouter les cubes d'une poire bien mûre au mélange.  Bien brasser.

Déguster à votre guise !!!

Commentaires:  Au besoin, si la texture finale est vraiment trop épaisse, liquéfier le tout avec une petite quantité de lait végétal.  Cependant, à noter que la crème Budwig a cette particularité d'être plutôt épaisse et consistante.  Allez-y donc vraiment "mollo" avec le lait, si utilisée et nécessaire.  
N'oublions pas que si  on ajoute trop de lait végétal, par conséquent, on dilue également les saveurs naturellement douces et agréables de ce mélange.  On risque de se retrouver avec une mixture plutôt fade ou moins goûteuse.  
Personnellement, je n'ajoute plus l'huile de lin ni de lait végétal lorsque j'utilise du yogourt nature de soya.  Cependant, lorsque j'utilise du yogourt nature à base d'amande ou de noix de coco, je dilue le tout avec un peu de lait végétal.  Sinon, la crème demeure vraiment trop épaisse et ne se mélange pas bien.  De plus, on s'entend que les yogourts à base d'amande et de noix de coco sont un peu plus "costauds" sur la digestion.

La recette présentée dans ce billet est la version que je préfère.  À noter cependant que les variantes sont à l'infini, hein ?!  Enfin,...presqu'à l'infini.  À la base, on maintient une portion de yogourt nature végétal, le jus de citron et la banane.  Libre à vous ensuite d'utiliser la céréale de son choix (millet, quinoa, avoine, riz, etc.).  De même que les noix ou les graines (graines de lin, de tournesol, de citrouille, amande, noix de Grenoble, pacane, noisette, etc.), en plus du fruit frais (poire, pêche, pomme, fraise, abricot, etc.), on y va selon nos préférences.

****
Au fil des ans, nombre incalculable de combinaisons, toutes aussi alléchantes  les unes que les autres, ont passé sous le bistouri de Chef Eagle pour aboutir à la version présentée ici, ma favorite.  Tout d'abord, le sarrasin est ma céréale, ou plutôt pseudo-céréale, chouchou.  Je l'adore sous toutes ses formes.  Ici, j'me suis toutefois aperçue que le sarrasin grillé (kasha) est beaucoup plus savoureux et meilleur que le sarrasin blanc, aux notes plus subtiles.  Certes, le grain n'est pas "vivant", puisqu'il est préalablement grillé, mais on y gagne en saveur.  En ce qui concerne les noix/graines, la noix d'acajou est habituellement ma préférée.  Cependant, ici, sa subtilité et douceur n'a pas sa place.  La pistache s'est avérée beaucoup plus savoureuse avec son p'tit côté "affirmé" et "assumé".  Et finalement, comme fruits frais ajouté en cubes, la poire constitue le choix idéal.  Sa douceur se mari à la perfection avec le craquant de la pistache et le goût robuste du kasha. 
  
Crème Budgwig vegan avec pistache, kasha & poire

Au début que je concoctais ce petit-déjeuner des Dieux, j'étais loin d'imaginer l’engouement que ça provoquerait chez mon homme.  Disons qu'au premier coup d'oeil, selon les céréales et noix ou graines utilisées, cette crème n'a pas nécessairement des allures des plus "ragoûtantes".   Une préparation très épaisse, parfois brunâtre à la limite de douteuse...hi hi!!!   En plus, mon homme est le genre qui mange d'abord avec les yeux.  Alors, un présage plutôt défavorable ?!  Mais non...!!!  Vraiment, j'ne sais plus au juste pour quelle raison exacte mon homme s'est laissé aller à la dégustation.   Sûrement mon état extatique devant chaque bouchée de ce déjeuner...ha ha!!!  Dans le fond, peu importe la raison, car il a adoré.  La crème Budwig s'est  rapidement classée dans son palmarès des favoris également.

La version "chouchou" de mon homme diffère quelque peu de la mienne par contre.  Comme mentionné précédemment, la base demeure la même; soit banane, jus de citron & yogourt de soya nature.  Par contre, la céréale et les noix diffèrent.  Il favorise l'avoine moulue et les noix de Grenobles, mais en morceaux, non moulues.  La poire s'avère également son fruit de choix.  Parfois je lui ajoute l'huile de lin, mais la verdure, il peut très bien s'en passer.

 ****
De votre côté maintenant, est-ce que la crème Budwig a la cote à votre tablée ?  Si oui, quelles sont vos combinaisons ou versions favorites ?

Vous savez, la crème Budwig a également ses versions revisitées ?!  Entre autre, la Budwig à boire de Marie-Ève chez Brut alimentation est vraiment délicieuse.

Sur ce, tourlou et au plaisir de vous lire !!!

mardi 7 mai 2013

Banc d'essai - Lait de soya à la caroube

Coucouuuuuu...!!!

Encore dans ma phase de "flemme aigüe" de popote, on en profite donc pour poursuivre ma lancée d'essai de nouveau produit.  Pourquoi pas, hein ?!  En plus, ce présent billet attend depuis déjà trop longtemps à être partagé.  Comme quoi il y a des bons côtés à tout dans la vie, n'est-ce pas ?!

Alors, le produit en question; le lait de soya à la caroube de la marque EdenSoy.  

J'ai déniché cette variété de lait végétal lors de ma dernière escapade à Québec, en mars dernier.  Plus précisément, j'l'ai acheté chez Crac aliments sain - La Carotte joyeuse sur la rue Saint-Jean dans le Vieux-Québec.

Une partie de mes achats, dont le lait de soya à la caroube, lors de ma tournée à Québec en mars dernier

Les laits végétaux au chocolat sont tout simplement une pure gâterie dans mon livre à moi.  J'en achète rarement, car je peux facilement boire tout le carton en l'espace d'un simple 24 heures.  Quand j'aime, moi, j'aime !!!  Ceci dit, j'étais bien curieuse d'essayer cette variété à la caroube aussitôt aperçu.  Certes, le goût de la caroube ne s'apparente pas nécessairement à celui du chocolat.  À mon humble avis, bien entendu.  Cependant, la caroube est souvent utilisée comme substitut du cacao dans plusieurs recettes.  

La caroube a évidemment sa saveur distincte et un goût considéré comme "particulier".  Et c'est d'ailleurs en partie pour ces raisons que je l'aime, sûrement.  Bien sûr, si on s'attend à retrouver une saveur identique au chocolat ou cacao, on risque d'être surpris et déçu au premier essai.  Alors, rien de mieux qu'un consommateur averti, n'est-ce pas ?!  

Contrairement au cacao, la caroube a l'avantage d'être exempt de caféine.  En plus, elle contient moins de protéines et de matières grasses, tout en ayant plus de fibres et un peu plus de calcium.  Il faut mentionner toutefois que les producteurs tentent souvent de camoufler le petit goût "unique & spécial" de la caroube en utilisant d'autres ingrédients aux préparations.  Et d'autres ingrédients pas nécessairement des plus santé.

On peut se procurer la caroube sous forme de pépites et en poudre.  Les brisures, on retrouve une version sucrée et une sans-sucre.  J'n'ai jamais acheté la version sucrée, donc impossible de vous en dire plus à ce sujet.  Pour la poudre, il y a la crue et la régulière, soit torréfiée.  La crue est malheureusement plus difficile à trouver, mais elle vaut la recherche.  La haute température utilisée lors de la torréfaction des fèves de caroube détruit une bonne partie de ces minéraux.  Entre autre, les fèves de caroube contiennent une bonne quantité de calcium, phosphore, magnésium &  fer.

L'an passé, à mon plus grand bonheur, j'ai eu la chance d'acheter, donc de goûter à la poudre de caroube crue à Québec, chez Aliments de Santé Laurier.   Son goût est encore meilleur.  Plus doux en bouche.  Vraiment agréable.  

Bon, j'm'en viens là, à mon essai de ce lait à la caroube...!! 

À la première gorgée, j'vous préviens, ce lait surprend.  En fait, on ne sait pas trop à quoi s'attendre.  Souvent, je trouve que les laits aromatisés sont hyper sucrés et parfois même au point de camoufler le dit arôme en question.  Ici, bien que ce lait contienne une quantité appréciable de sucre (13g par portion de 250 ml), au goût, on en n'a pas l'impression.  Pour ma part, ce goût "sucré" moins prononcé m'a particulièrement plu.  Il y a toutefois un inconvénient à ceci.  On peut avoir l'impression, à tord, que cette boisson ne soit pas si dommageable d'un point de vue santé, alors on en boit plus.  Oh ohhhhh...erreur !!!  Une erreur parfois agréable de temps à autre, par contre.   C'est bien de se permettre de petites gâteries à l'occasion.

Bon, après mon premier verre soit disant "surprenant", j'dois dire que j'y ai pris goût.  Ouais...un peu trop même !!  Binnnnn de la difficulté à me contenir par la suite.  Plus j'en buvais, plus j'aimais et plus j'en voulais d'autre.  Je devais toutefois faire preuve de contrôle...heuuuu...non,...en fait, c'était surtout pour prolonger le plaisir jusqu'au lendemain.  Hi hi!!!    Sérieux, si je ne m'étais pas retenue le "pompom",  hélas, ce petit litre n'aurait certainement pas passé la barre du 24 heures.

Lait de soya à la caroube

Qu'est-ce que ça goûte au juste ce lait de soya à la caroube ?!  Ehhh bien...la caroube...Hi hi !!  Cependant, j'vais sûrement vous surprendre avec la saveur principale identifiée, selon mes papilles, bien sûr.  L'orge...?!  Ouais,...étonnant, n'est-ce pas ?!   J'ne suis pas certaine si mes papilles font défauts ou non, mais cet arôme d'orge primait et me remontait au nez.  Plutôt bizarre ?!  

Dans les ingrédients, on retrouve en ordre de priorité; eau purifiée, fèves de soya biologiques,  extrait naturel d'orge et de blé malté biologique, poudre de caroube biologique, extrait de caroube, carbonate de calcium, algue kombu et sel de mer.   

Comme vous pouvez le constater, le seul ingrédient relié à l'orge est "l'extrait naturel d'orge et de blé malté biologique".  En même temps, si on tient compte du fait que l'extrait d'orge arrive avant la poudre de caroube dans la liste, alors...pas fou mon affaire.  Possible, possible !!!  

Du point de vue nutritif maintenant.  Heuuuu...on repassera, hein ?!  Comme pour les autres boissons aromatisées du genre, on s'entend que cet aspect n'est pas la raison principale de leur consommation.  Un verre contient 170 calories, dont 13 g de sucre, 7 g de protéines et 4 g de gras.  Selon le tableau nutritif présenté, ce lait ne semble pas fortifié en vitamine D.  Quelle lacune.  Cependant, je trouve intéressant d'avoir ajouté un tableau pour les acides aminés et isoflavones de soya.

Avec mes commentaires sur ce produit, vous déduirez que je l'ai bien apprécié.  Surprenant, oui, mais laissez lui une petite chance.  Il gagne à être consommé quelque fois pour être apprécié à sa juste valeur.  Adepte de caroube et de boisson aromatisée avec un goût "sucré" moins prononcé ?!  Vous serez donc sûrement conquis.  Du moins, je l'espère et le souhaite.

Ohhhh mais...attendez un peu !!!  Avant de trop s’enthousiasmer avec ma critique positive, allez jeter un coup d'oeil sur les impressions de Simon de Nouveau Vegan, ICI.  Encore une fois de plus, la preuve que les goûts sont dans la nature.  Hi hi!!!  N'est-ce pas fascinant de constater les divergences d'opinions sur un même produit ?!  

Maintenant, je suis curieuse de savoir si quelqu'un parmi vous avez déjà essayé cette boisson de soya aromatisée à la caroube ?  Si oui, quelles sont vos impressions ?

J'vous laisse donc là-dessus.  À la prochaine.  Tourlou  !!!

samedi 4 mai 2013

Un retour à la normale plus ardue que prévu...alors on se penche sur l'essaie de nouveaux produits

J'ne sais pas pour vous, mais personnellement, le retour à la normale suite à un voyage semble pratiquement toujours mission extrêmement laborieuse, voire presqu'insurmontable.  De petite nature, encore une fois vous me direz ?!  Possible.  J'n'écarte d'ailleurs aucune hypothèse...hi hi!!! 

Sérieux, j'éprouve bien de la difficulté à me remettre, particulièrement à mes chaudrons.  Et pourtant, ma cuisine et ma nourriture m'ont manqué lors de notre périple sous les tropiques. Ohhh que si...!  Au moins, malgré cette flemme aigüe, j'me console puisqu'on a la chance d'avoir un congélateur assez bien garni, merci.  Garni ?!  Certes, mais on dirait que ces trucs ne m'attirent pas.  Compliqué en plus la madame, hein ?!  Ahhhh...ça alors, serait-ce associé au fait que soudainement, un an de plus s'est greffé à ma carcasse au cours des dernières semaines ?!  Hummmm...possible, possible...!!  Hi hi!!

En fait, comme le proverbe dit si bien, "le bonheur de l'un, fait le malheur de l'autre".   Mon homme se réjouit des recettes simplistes et plutôt traditionnelles que je lui cuisine malgré tout.  Par contre, après avoir préparé son repas, qui ne tombe vraiment pas dans mes cordes ni dans mon mode de vie, j'n'ai plus le goût ni l'énergie à de la popote additionnelle.  J'me contente donc de mes restes ou provisions du frigo et congélo.  

Je dis "...malheur de l'un..." en faisant allusion à ma situation actuelle.  Un peu exagéré, j'en conviens, mais tout de même...!!!  J'suis en manque de bons plats remplis de légumes frais !!!!

Ohhhh...mais attendez un instant.  Pourquoi n'y ai-je pas pensé auparavant ?!  Sait-on jamais, y aurait-il une âme charitable qui accepterait de venir me concocter de bons petits plats végé, tous frais et remplis de légumes et autres bons trucs, telle une star d'Hollywood Ah oui, un petit détail, par contre.  J'demeure dans le fin fond des bois au nord de Nouveau-Brunswick, où il y a encore de la belle neige.  Quoi de plus tentant, n'est-ce pas ?!  Ha ha!!!  Alors, on fait la ligne pour les mises en candidature ?!

Ceci étant dit, vous aurez donc sûrement déduit que ce présent billet ne contiendra pas de recette.  J'opte plutôt de  vous présenter de nouveaux produits essayés. 

Mes produits essayés; les deux dernières variétés de kombucha mises sur le marché par Crudessence.  Le kombucha à la menthe et chlorophylle ainsi que celui Rose Schizandra.  

Depuis quelques années déjà, je suis une grande amatrice et consommatrice de kombucha.   En outre, v'là déjà un peu plus d'un an que j'en fais régulièrement maison.  Au début, j'avoue que ce procédé m'intimidait au plus haut point.  J'entrevoyais une tâche fastidieuse et épineuse, mais non.  Pas du tout.  En fait, c'est même simple comme bonjour.  Vraiment là, sérieux.  À vrai dire, ceux et celles qui seraient tentés d'en faire soi-même, je vous encourage fortement.  Vous pouvez d'ailleurs lire ICI mon article sur le sujet, si le coeur vous en dit.  L’ingrédient principal; la maman kombucha.  Il est possible de se la procurer directement aux restaurants et comptoirs chez Crudessence, la commander sur leur site internet ou encore, l'acheter à leurs différents points de vente.    Une fois la maman kombucha en main, les autres ingrédients et accessoires nécessaires se trouvent facilement; un bocal en verre d'au moins 4 litres, une spatule en bois ou plastique, du thé et tisane de votre choix, du sucre de canne brut, une bouteille ou l'équivalent de 355 ml de kombucha préparé, des bouteilles pour entreposer le produit final, un peu de patience, d'attention et d'amour.  Et voilà, Tadam !!!  La magie s'opère.  Pour une recette version simple et similaire à la mienne, rendez-vous ICI, sur le site de Crudessence.  

Bon, je m'emballe rapidement et je m'éloigne, je m'éloigne...!!!  Mes verdicts, maintenant, de ces nouvelles saveurs.

Primo, le kombucha à la menthe et chlorophylle, le vert.  Personnellement, je l'ai beaucoup aimé.  Son goût n'est pas trop prononcé, mais très "frais" en bouche, sûrement en raison de la menthe.  La couleur verte m'interpelle particulièrement.  Je sais, c'est banal comme mention, mais on goûte également avec les yeux, n'est-ce pas ?!  Comme l'adage dit si bien par contre, les goûts, ça ne se discutent pas, hein ?!  Pour une opinion quelque peu différente de la mienne, rendez-vous ICI, chez Simon de Nouveau Vegan.

Le kombucha Rose Schizandra s'avère également tout doux en douche, peut-être même un peu trop subtil.  Personnellement, j'ai préféré la saveur plus "fraiche" et franche de celui à la menthe et chlorophylle.   Ici, on sent légèrement le parfum de l'eau de rose.  Cette variété contient également des notes de baies de schizandra et de bétoine.  J'dois cependant vous avouer que je n'ai aucune idée de ce à quoi ces deux derniers ingrédients sont supposés goûter.  Encore là, la preuve que les goûts sont dans la nature, Simon de Nouveau Vegan fût vraiment séduit par cette saveur.  Intéressant, n'est-ce pas ?!  Binnnnn...n'allez pas croire que je n'aime pas.  Non, non...pas à ce point quand même.  C'est juste que cette variété n'émoustille pas mes papilles.  C'est tout.

Kombucha de Crudessence à la Menthe chlorophylle et Rose Schizandra

Le kombucha de Crudessence constitue le "pionnier" de mon initiation à cet élixir.  Dès le premier essai, je fus séduite.  Je trouve d'ailleurs que ceux offerts par cette entreprise sont de bonnes variétés pour s'initier et apprivoiser ces boissons.  Au goût, la plupart des saveurs sont vraiment douces, voire même "sucrées".  Le petit côté "vinaigré", que j'apprécie et recherche, n'est pas tellement présent ici.  Pour le plaisir de plusieurs, remarqué.

Comme j'aime découvrir de nouveaux produits, chaque fois que j'aperçois une autre variété ou marque de kombucha, je l'essaie.  C'est fascinant puisque chacune des compagnies offre une teneur en "sucre" et en "acidité" fort différente.  À date, j'dois avoir testé 3-4 marques de kombucha, en plus du mien, et je constate un grand penchant personnel pour ceux un peu plus "vinaigré", au goût.   De fait, j'dois dire que mes favoris sont ceux de Synergy Drink, GT's Kombucha.  Vous remarquerez, sur le lien annexé, qu'il y a beaucoup plus de saveurs si l'on compare avec ceux de Crudessence.   En plus, certaines, dont celles des catégories Classic Kombucha et de Classic Synergy contiennent même de l'alcool ?!   Et, avez-vous repéré ceux contenant des graines de chia ?!  J'veux absolument leur goûter un moment donné.  J'suis bien curieuse de la texture de ces variétés.  Bref, je préfère ces sortes pour leur côté un peu plus "franc" et "vinaigrée" qui l'emporte sur le "sucré".

****
Comme la tradition veut si bien chez Destination santé, la parole vous appartient maintenant.   

Avez-vous eu la chance de goûter aux nouvelles saveurs de kombucha de Crudessence ?  Vos impressions, alors ?

J'suis également curieuse de connaître si vous avez testé les kombuchas de d'autres entreprises ?  Si oui, lesquelles ?  

Allez, allez, dites-moi TOUT concernant vos remarques au sujet du kombucha.  Votre opinion m'intéresse grandement !!

Sur ce, j'vous souhaite de passer une belle fin de semaine et à bientôt les z'amis !!!